Le nœud papillon serait né du couturier français Pierre Lorillard en 1886, qui cherchait à accompagner sa nouvelle création : le smoking. Son nom provient de la célèbre Madame Butterfly, et était surtout réservé aux professions médicales et culinaires, du fait de l’obligation régulière de se pencher mais aussi aux personnes  adeptes des soirées mondaines.

Le nœud papillon a connait alors un réel succès au XIXe siècle avant de se faire détrôner par la cravate, aussi appelée régate, lors de son arrivée en 1920. Même si James Bond, Roosevelt et Churchill ont été des adeptes du nœud papillon, celui-ci a longtemps été vu comme une marque d’excentricité lorsqu’il n’est pas porté avec un smoking. Cette idée a été renforcée par l’appropriation de l’accessoire par des personnages comiques comme Steve Urkel. Ce n’est seulement dans les années 2000 que le nœud papillon fait son retour triomphal ; de grands créateurs vont le ressortir des placards pour en faire l’accessoire mode indispensable et va même le faire entrer dans le dressing des femmes !  Aujourd’hui, concurrencé au quotidien par la cravate, le nœud papillon résiste au temps et séduit de plus en plus de personnes car porter le nœud papillon c’est se distinguer par l’élégance.

La règle d’or est de toujours porter le nœud papillon avec une chemise et de s’assurer que le col ne soit ni trop grand ni trop petit. Comme la cravate, le nœud papillon peut se décliner dans diverses couleurs et peut se porter de différentes façon : avec un smoking noir et une chemise blanche pour les occasions très habillées mais aussi avec un costume et une chemise de façon plus décontractée.  Bien entendu, le nœud papillon noir conviendra particulièrement à ceux qui souhaitent rester classiques et discrets.

Le nœud papillon est l’élément indispensable aux amoureux des accessoires chics.