Le baptême est le premier des sept sacrements de l’Eglise et marque l’entrée dans la vie Chrétienne. Nombreux sont les français qui profitent des beaux jours pour faire baptiser leurs enfants ; parmi eux, beaucoup de croyants non pratiquants font baptiser leur enfant par tradition familiale. Découvrons ensemble les différentes traditions du baptême :

                  La robe de baptême

Jusqu’au XVIIe siècle, le bébé baptisé était totalement immergé dans l’eau durant la cérémonie, puis enroulé dans un linge brodé. Lorsque l’immersion totale fût supprimée, on s’inspira de la robe de cour des petits princes et on remplaça le linge par une robe blanche.

La robe de baptême était généralement brodée de fleurs et de dentelles et était blanche pour rappeler la pureté et l’innocence.  En raison du coût élevé dû aux matières nobles utilisées, la robe de baptême était une robe de famille c’est-à-dire que plusieurs générations la porter.

Aujourd’hui, les parents jugeant la robe trop « féminine », nous trouvons dans le commerce beaucoup plus de costumes pour les garçons plutôt que de robes. Pourtant, au même titre que les aubes de communion qui conviennent aux garçons et aux filles, la robe de baptême peut être, encore aujourd’hui, revêtue par les filles comme pour les garçons. 

                  La tradition des dragées

Les dragées sont certainement le cadeau le plus courant lors d’un baptême. De différentes sortes, ils comblent les goûts de tout le monde et, par son symbole de convivialité, participent à la décoration de la table.

D’après une légende,  un ballotin ne doit contenir que cinq dragées et aux amandes uniquement :

 - une pour la santé
- une pour la prospérité
- une pour la longévité
- une pour la fécondité
- une pour la félicité

Les dragées peuvent être offerts par le parrain ou la marraine du bébé, tout dépend des traditions familiales : Le plus souvent en France, c’est le parrain qui se charge de leur achat.
De différents goûts, couleurs, emballages, les dragées plairont sans aucun doute aux petits et grands.

                  Le rôle du parrain et de la marraine

Le choix d'un parrain et d'une marraine est important pour l’enfant car ils le conduisent et le guident sur la voie de la foi chrétienne et  seront présents à toutes les grandes étapes de sa vie de chrétien. Autrefois, l’usage voulait que la grand-mère maternelle soit la marraine et le grand père paternel, le parrain. Aujourd’hui, les parrains et marraines sont choisis parmi les membres de la famille ou les amis.

 Lors de la cérémonie, le parrain et la marraine s'expriment sur la manière dont ils voient leur rôle et signe le registre du baptême.

Ils doivent traditionnellement offrir à leur filleul une médaille (qui peut être gravée au dos avec le prénom de l’enfant et la date du baptême), mais peuvent aussi offrir une gourmette,…

De plus il est aussi courant  que le parrain fasse un cadeau à la marraine.