Les traditions et coutumes en France sont très nombreuses en matière de mariage :

L’enterrement de la vie de célibataire est une tradition avant le mariage qui marque la dernière soirée de divertissements que les futurs mariés passent séparément afin de pouvoir profiter une dernière fois de leur vie de célibataire. Aujourd’hui, nombreux sont les procédés pour enterrer sa vie de jeune fille ou de garçon.

Une coutume, issue de l’Angleterre vers la fin du XIXe siècle, veut que la mariée porte le jour J quatre éléments aux caractéristiques précises :

-        Le premier objet doit être ancien : il représente le lien familial de la mariée et de sa vie jusqu’au mariage,

-        Le deuxième doit être neuf : Il caractérise la chance et la réussite pour l’avenir,

-        Le troisième doit être un objet emprunté : celui-ci incarne le bonheur pour les futurs mariés.

-        Et le quatrième doit être bleu : Cet objet évoque la fidélité et la pureté dans le couple.

L'alliance, elle,  unit le couple pour le meilleur et pour le pire. Elle est sobre, en or ou en argent et parfois sertie d'une pierre. Elle se porte traditionnellement à l’annulaire gauche qui, selon une légende de l’Ancienne Egypte, se trouve sur «  La Veine de l’Amour » c’est-à-dire la veine qui mène directement au cœur.

Le port du voile est de moins en moins répandu mais son origine provient de l'époque ancienne où l'homme passait un drap sur la tête de la femme de son choix pour la kidnapper. La tradition s’est alors transformée à l'époque des mariages arrangés où le voile été utilisé pour masquer le visage de la mariée jusqu'au moment où les époux était officiellement engagés. De cette façon, les critères physiques n’entraient pas en ligne de compte pour le mariage. 

Le lancé de riz, de confettis ou de pétales est une tradition qui consiste à jeter les graines sur les jeunes mariés afin de leur apporter fécondité et fertilité.

La jarretière fait aussi partie des coutumes du mariage : Jadis, celle-ci était symbole de virginité et de mystère voire même, durant la préhistoire, synonyme de pouvoirs magiques. Aujourd’hui, la Jarretière sert à apporter un peu d'argent aux jeunes mariés : les femmes donnent de l’argent pour faire baisser la robe de la mariée alors que les hommes en  donnent pour la faire monter et ainsi avoir le privilège d’enlever  la jarretière avec leurs dents.

Les dragées, souvent utilisés à l’occasion des fêtes familiales (baptême, mariage, etc.), symbolise la garantie de la fécondité et de l’Amour éternel.

Le pot de chambre est une tradition totalement française symbolisant la fin des noces et le changement de statut des nouveaux mariés qui rentrent alors dans le monde des adultes. Dans le but d’être bu par les mariés, les invités mélangent dans un pot de chambre les alcools et les restes du mariage voire même y ajoute du papier toilette pour ne pas oublier l’utilisation première de celui-ci…

La première danse : Il s’agit aux nouveaux mariés d'ouvrir la danse. Le marié devra danser quelques instants avec sa nouvelle belle-mère puis avec sa mère pendant que sa femme dansera avec son beau-père et son père. Les témoins et la famille proche sont invités à participer à cette première danse avant d’être rejoint par les invités sur le deuxième morceau.

Le cortège de voitures, aujourd’hui devenu une tradition, est le restant d’une vieille loi qui obligeait les mariés à annoncer publiquement et le plus bruyamment possible leur mariage.

N’oublions pas le lancé du bouquet qui est le moment de la journée le plus attendu par les célibataires : La mariée lance le bouquet parmi l’assistance féminine et la chanceuse qui parviendrait à l’attraper devrait se marier dans l’année. De plus, le bouquet étant resté toute la journée entre les mains de la mariée, devrait porter chance et bonheur à celui qui l’obtiendra.

En connaissant maintenant le sens et les origines des traditions du mariage il est possible d’en jouer en les adaptant à notre personnalité voire même en en inventant de nouvelles !